12 juillet 2010 direct.congres.nc : Harold Martin joue la transparence

Retrouvez les articles avec les mêmes mots clé :

A compter du 13 juillet et à l’occasion du renouvellement du bureau du Congrès, les séances publiques seront retransmises intégralement en vidéo et en direct sur le Net à l’adresse : direct.congres.nc  

Outre la retransmission en direct de RFO, ceux qui disposent d’internet pourront ainsi suivre, minute par minute, la visite que fera samedi 17 juillet prochain le Premier ministre, François Fillon, au Congrès de la Nouvelle-Calédonie, entendre et voir son message aux Calédoniens.

Aujourd’hui, chaque Calédonien a un droit de regard sur la vie de la première institution du pays qu’est le Congrès. L’information au service des citoyens participe au regain de démocratie. Dès mon élection à la présidence du Congrès, en mai 2009, j’avais indiqué que j’irai au bout de ce que prévoit la loi organique pour renforcer la communication des institutions envers les citoyens. C’est pourquoi, dès le mois de septembre 2009, j’ai ouvert l’hémicycle du boulevard Vauban au très large public pour y débattre de sujets de société, lors des « Rendez-vous du Congrès ». Après l’environnement et le protocole de Kyoto, l’éducation et les langues maternelles, ces débats vont, bien évidemment, se poursuivre...

J’avais aussi indiqué, il y a un an, que chaque ménage équipé d’internet pourrait suivre les séances du Congrès en direct sur son ordinateur. C’est aujourd’hui chose faite. Grâce à la démocratisation du haut débit, un nouvel outil de communication de proximité est né. Les débats du Congrès sont également inventoriés et archivés sur le Net, pour constituer une mémoire législative de toutes les sessions. Les séances du Congrès sur le Net, c’est un droit de regard pour tous les Calédoniens sur la construction de leur destin commun.

Il faut s’en féliciter.

Lu 680 fois