23 septembre 2011 Sénatoriales : l’Avenir Ensemble soutient Frogier et Vendegou pour l’intérêt général

Retrouvez les articles avec les mêmes mots clé :

Mardi soir, autour d’Harold MARTIN, d’Isabelle OHLEN et de Pascal VITTORI, la plupart des grands électeurs de l’Avenir Ensemble s’était donné rendez-vous à Païta pour évoquer les élections sénatoriales et faire un tour d’horizon politique.

Tour d’horizon émaillé de questions au président du gouvernement et aux membres du Congrès. Cet après-midi, Pascal VITTORI, secrétaire général de l’Avenir Ensemble, a rencontré la presse pour lui faire part de la position de notre mouvement sur le scrutin de dimanche. Voici son intervention :

« L’élection sénatoriale du dimanche 25 septembre 2011 offre à la Nouvelle-Calédonie l’opportunité d’une meilleure représentation au Parlement. En effet, à compter de ce scrutin, ce ne sont plus trois mais quatre parlementaires calédoniens qui siègeront à Paris, deux à l’Assemblée nationale et deux au Sénat. Fort de l’esprit qui anime notre mouvement depuis sa création, fort de notre sens des responsabilités et soucieux de ne pas ajouter de la division dans un scrutin qui s’adresse d’abord au collège des grands  électeurs nous souhaitons saisir l’opportunité de donner deux sénateurs à la famille non-indépendantiste de Nouvelle-Calédonie.

Deux sénateurs issus aussi de la majorité qui, depuis mars 2011 œuvre au Congrès, au gouvernement et dans les provinces, en toute responsabilité, à la stabilité des institutions dans l’intérêt général. Deux sénateurs qui partagent, à l’instar du Président de la République, Nicolas SARKOZY, l’impérieuse nécessité de la recherche d’une solution consensuelle et négociée à l’après Accord de Nouméa, dans les meilleurs délais avec nos partenaires indépendantistes.

L’élection sénatoriale est particulière, puisque seuls les 524 grands électeurs participent au scrutin.
Dans ces conditions, à elles seules, les communes de Nouméa, Mont Dore, Dumbéa et Païta comptent pour plus des 2/3 du corps électoral. C’est pourquoi, ce scrutin est mathématiquement promis à la formation politique qui compte le plus d‘élus dans l’agglomération, à savoir le Rassemblement-UMP.

L’Avenir Ensemble ne remplissait pas les conditions nécessaires pour présenter des candidats avec des chances réelles et sérieuses de l’emporter. Fidèle à ses engagements pris devant les Calédoniens, notre mouvement, contrairement à d’autres,  a toujours fait le choix de l’intérêt général, refusant tout autant  divisions et compromissions. En conséquence, l’Avenir Ensemble soutient et appelle ses grands électeurs à voter en confiance pour les candidats présentés par le Rassemblement-UMP : Pierre FROGIER et Hilarion VENDEGOU. » 

Lu 439 fois