25 octobre 2011 Naissance de «l’entente UMP Océanie»

Retrouvez les articles avec les mêmes mots clé :

A six mois de l’élection présidentielle, les UMP de Nouvelle-Calédonie, de Polynésie française et de Wallis et Futuna se structurent en une « Entente UMP Océanie ».

Bien sûr pour soutenir et faire gagner Nicolas Sarkozy à la présidentielle. Mais aussi pour porter haut et fort la parole de la France dans une zone Pacifique dominée par la culture anglophone. L’Entente UMP Océanie a été officialisée en marge du congrès du Rassemblement par les signatures de Pierre Frogier et Eric Gay (Rump), Harold Martin (Avenir Ensemble), Téaari Alpha (Polynésie) et par la délégation des élus de Wallis et Futuna, qui ont fait le déplacement. 

Parler de l’après 2014 avec le Rassemblement 

Invités par ailleurs au titre de l’Avenir Ensemble, comme partenaires de la majorité, Harold Martin, Sylvie Robineau et Malo Katrawaont assistésà la partie « ateliers » du Congrès du Rassemblement-UMP, qui s’est tenu samedi à Boulari. Plus particulièrement à l’atelier intitulé « Espace de paroles, espace de partage »,qui était ouvert aux autres partis politiques, et où une vingtaine de nos militants avait pris place… 

La plupart des questions visaient bien sûr 2014 et la sortie de l’Accord. « Le geste courageux de Pierre Frogier de lever les deux drapeaux a permis une franche ouverture des discussions avec le partenaire indépendantiste ; l’après 2014 doit s’énoncer aujourd’hui, avec les protagonistes de l’Accord de Nouméa, leur responsabilité historique leur impose d’écrire le dernier chapitre », a notamment expliqué Harold Martin. Des mots et des phrases que l’on connait bien chez nous à l’Avenir Ensemble et que l’on entend pareillement maintenant au Rassemblement. 

Bien sûr pour arriver aux confins de l’indépendance, tout en ne reculant jamais sur l’appartenance à la France, « des concessions seront encore à faire de part et d’autre, mais je suis optimiste sur l’issue », a noté Harold Martin. Le président du gouvernement est ainsi revenu sur la célébration du 24 septembre et la fête de la citoyenneté à Balade : « Pour cette première, j’ai entendu bien des choses sur les ombres de la colonisation, mais jamais le mot indépendance, rien qu’une population qui avait recouvré dignité et honneur à la levée de son drapeau… » 

Du nouveau à la province Sud 

Lors de ce congrès, Pierre Frogier a également confirmé qu’il remanierait l’exécutif de la province Sud début novembre: « Sonia Lagarde et Philippe Michel sont en abandon de poste depuis quelques mois déjà, je vais donc démissionner de la présidence pour provoquer une réélection du bureau… »  

Lu 408 fois