07 mai 2012 Présidentielle : message des Calédoniens au Président Hollande

Retrouvez les articles avec les mêmes mots clé :

Au terme de l’élection présidentielle de dimanche, le socialiste François Hollande est élu à l’Elysée. Fidèle à sa tradition électorale et à une majorité des deux tiers, la Nouvelle-Calédonie a fait, elle, confiance à Nicolas Sarkozy. Et envoyé un message très clair à Paris : cette majorité tient à son destin commun dans la France. Réactions.

 

Pour Harold Martin, « le peuple français a tranché. Il faut que chacun prenne acte de ce résultat : François Hollande est désormais le nouveau Président de la République, il n’y a pas de discussion ». En Calédonie, cependant, Nicolas Sarkozy, est arrivé très largement en tête (63,04% des suffrages), en améliorant même son score de 2007. Une satisfaction pour le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, pour qui « le résultat de Nicolas Sarkozy est très bon, comme en 2007, comme l'était d'ailleurs ceux de Jacques Chirac. Ce qui veut dire que les Calédoniens, lorsqu'ils votent Nicolas Sarkozy, ou par le passé, lorsqu'ils votaient Jacques Chirac, c'est d'abord et surtout pour dire qu'ils veulent rester dans la France

Le candidat Hollande disait à propos de la Calédonie qu'il tiendrait compte de la volonté des Calédoniens dans l'évolution statutaire. Alors, il faut que le candidat Hollande, devenu depuis Président, comprenne bien le résultat de la Calédonie : le résultat de ce vote veut bien dire qu'une très large majorité de Calédoniens veut rester dans la France ». Et Harold Martin d’ajouter : « Le nouveau président de la République devra en tenir compte ».

Secrétaire général de l'Avenir ensemble et délégué du Nouveau Centre, Pascal Vittori, a lui aussi réagi à l’élection présidentielle. « D'un point de vue national, forcément, on est très déçus. Au Nouveau Centre on avait appelé à soutenir Nicolas Sarkozy dès le 1er tour, et on considère que la politique nationale et notamment en matière économique qui est proposée par François Hollande n'est pas bonne pour la France… 

L’élection de François Hollande s'impose à nous, dit encore Pascal Vittori. Ça n'était pas le choix de la majorité des Calédoniens. Nicolas Sarkozy a recueilli 63 % des suffrages. C'est un score très stable et qui indique l'attachement de ces 63 % de Calédoniens à la Calédonie française. »

 
Lu 637 fois